//
you're reading...
Uncategorized

2 bourses pour des chercheurs congolais (et autres) – environnement; economie; Chine-Afrique

English version below

Termes de référence

Chercheur: étudiants de doctorat ou de maîtrise

Projet: «Le commerce  et les investissements chinois en Afrique: Évaluation et gestion des compromis entres économies nationales, moyens de subsistance locale et écosystèmes forestiers»

Le Centre international de recherche forestière (CIFOR) effectue des recherches scientifiques dédiées à la promotion du bien-être humain, de la préservation de l’environnement et de l’équité économique en fournissant aux décideurs politiques des informations concernant l’utilisation et la gestion des forêts dans les pays tropicaux. Nous sommes actuellement engagés dans un projet de recherche au sujet des effets du commerce international et de l’investissement étranger, surtout en provenance de la Chine, sur la couverture et la qualité des forêts africains ainsi que les effets connexes sur les moyens de subsistance des populations tributaires des forêts. Le projet est financé par le Ministère fédéral allemand de la coopération et de développement economiques (contrat n ° BMZ-GTZ-BEAF 81121785). En 2010, le CIFOR a mené une série d’études de cadrage au Cameroun, RDC, Gabon, Mozambique, Zambie et Zimbabwe. Basé sur les résultats de ces études, nous préparons pour mener une série d’études de cas approfondies sur les conséquences des différents modes de conduite commerciaux et financiers liés au secteurs spécifiques (tels que agriculture, mines, forêts) et leurs effets sur l’état des forêts et le bienêtre des populations locales.

Nous cherchons à engager quatre doctorants ou étudiants de maîtrise basées en Afrique, dont deux dans la région du Bassin du Congo et deux dans la région de l’Afrique australe. Les propres intérêts de recherche de ces étudiants seront alignés avec notre projet. Les travaux de terrain (plus ou moins huit cas sont prévus) seront réalisée en grande partie en 2012, et les résultats doivent être finalisés en 2013. Les activités de recherche seront effectués de façon collaboratif. Il faudra 2-3 mois par cas sur le terrain, les recherches menés en rotation de sorte que le CIFOR et divers partenaires peuvent être impliqués dans plus d’une étude de cas.

 PLAN DE RECHERCHE – résumé

A. Description des modèles d’entreprise et des filières

  1. Identification et caractérisation des entreprises actives dans le secteur forestier ou minier ou agricole dans la zone des sites identifiés
  2. Entretiens avec des informateurs clés dans les sites de terrain et des recherches documentaires pour décrire les structures des entreprises, réseaux d’affaires (Comparaison des modèles chinois et non chinois et les chaînes)
  3. Rapports brefs sur les modèles d’affaires et les filières par cas et par entreprise

B. Évaluation des effets sociaux et des perceptions de l’impact écologique

  1. Entretiens avec des informateurs clés pour identifier les types d’investissements liés à des impacts  avec importance aux différents intervenants
  2. Collecte de données sur les avantages économiques et sociaux de l’investissement (par exemple emplois créés, les recettes fiscales versées au gouvernement, développement des infrastructures, services sociaux)
  3. Groupes de discussions avec intervenants locaux directement touchés par les investissements (par exemple personnes déplacées de leurs terrains ,indemnisées ou non;  agriculteurs qui changent leurs utilisation des terres ; employés des entreprises) pour identifier les types d’impacts sur les personnes touchées de différentes manières par les opérations commerciales
  4. Enquêtes auprès des ménages afin d’évaluer systématiquement et de quantifier les impacts sociaux, économiques et écologiques tels que perçus par différents groupes d’intervenants locaux
  5.  Brefs rapports qualitatives et quantitatives des impacts sociétaux par cas.

C. Évaluation des impacts écologiques des cas sélectionnés

  1. L’évaluation des impacts écologiques locaux grâce à des évaluations rapides écologiques
  2. Évaluation des changements de couverture végétal par analyse de télédétection
  3. Brefs rapports par cas sur les impacts écologiques tirés des évaluations 1 & 2

EXIGENCES ORGANISATIONNELLES

Chaque titulaire est appelé à:

  1. Participer à un atelier de 2 semaines pour la formation de coordination, de la méthodologie et sur le terrain, qui sera organisé entre les mois de septembre et décembre, 2011;
  2. Participer à la collecte des données sur terrain pour env. 6 mois en trois phases en 2012;
  3. Produire des rapports entre Janvier et Mars 2013, ou périodiquement tout au long du projet;
  4. Participer à des conférences internationales tel que requis par le projet, et en fonction des opportunités et
  5. Partager les résultats en 2-3 séminaires universitaires.

QUALIFICATIONS DES CANDIDATS

Les chercheurs seront doctorants, étudiants en Master, ou des récemment diplômés cherchant une expérience de travail. Deux ou trois des étudiants devraient venir d’une formation en sciences sociales (anthropologues, géographes, économistes, etc) et l’autre ou deux peuvent être plus spécialisés en foresterie, en sciences de l’environnement, ou en écologie. Expérience en analyse de la télédétection / SIG serait avantageuse. Une formation multidisciplinaire est souhaitable pour tous les candidats. Familiarité avec le travail social / écologique en milieu rural / forestier soit dans le bassin du Congo ou l’Afrique australe Miombo est nécessaire. Il est aussi nécessaire de parler et écrire couramment le français (pour le bassin du Congo) ou l’anglais (pour la région australe). Au moins un des étudiants engagés doit parler couramment le portugais et connaître le Mozambique.

Les chercheurs devraient être des étudiants ou des post-doctorants intéressés à utiliser cette opportunité pour développer un aspect de leur recherche, et il est prévu que le directeur de thèse soit bien adapté pour conseiller et orienter les étudiants. Les chercheurs doivent se familiariser avec le travail de CIFOR et en particulier le projet Chine-Afrique (www.cifor.cgiar.org / Chine-Afrique).

Les chercheurs qui choisiront de travailler sur ce projet devraient  avoir un intérêt inné pour le sujet, et devraient être motivé de travailler sur le projet parceque le projet est complémentaire à leurs travaux en cours. Ils doivent être disponibles pour travailler dans plusieurs périodes jusqu’en mi-2013 et capable de fonctionner à un niveau élevé dans des environnements de terrain en milieu rural / forestier, ce qui comprend la préparation et l’organisation de séjours sur le terrain. Les chercheurs devraient bien s’intégrer avec la population locale et utiliser les ressources locales modestes pendant les voyages et séjours sur le terrain. Dans le bassin du Congo, des travaux sur terrains s’effectueront au Gabon et / ou au Cameroun et / ou en RDC. Dans la région de l’Afrique australe, des travaux sur terrains s’effectueront en Zambie et / ou au Mozambique et / ou au Zimbabwe.

RESSOURCES DISPONIBLES

Un total de 15 000 euros est disponible pour chaque chercheur.

COMMENT REPONDRE A CET APPEL

Les candidats intéressés fourniront:

1)      Le Curriculum Vitae

2)      Un relevé de notes universitaires récentes

3)      Une proposition courte, pas plus de 2-3 pages, selon le plan général et les modalités de ces TDR. La proposition devrait être rédigée par le candidat et doit être très bien écrit en anglais, français, ou portugais pour permettre au comité de sélection d’évaluer la capacité de rédaction du candidat. Le contour de la proposition sera comme suit:

  1.                                                                i.      Une courte description de l’histoire académique du candidat et son expérience de recherche, y compris les travaux de terrain (1 page maximum)
  2.                                                              ii.      Une courte description des intérêts actuels de recherche du candidat et son sujet de thèse (1 page maximum)
  3.                                                             iii.      Une déclaration d’intérêt  qui expliquera l’importance du projet et pourquoi le candidat est intéressé par le sujet, et ce que le candidat espère atteindre en participant, à la fois personnellement / professionnel et en termes d’aborder les objectifs du projet (1 paragraph maximum)
  4.                                                            iv.      Un budget indicatif (une page) indiquant la répartition attendue pour allocation, voyages, frais de terrain pour deux sites.
  5.                                                              v.      Deux lettres de recommandation, dont l’un devrait provenir du superviseur académique actuel et dont l’autre devrait provenir d’un autre professeur avec qui le candidat a étudié ou d’un ancien employeur.

Soumission et chronologie;

S’il vous plaît envoyer tous les documents par courriel avec le sujet TdR Chine-Afrique à: lputzel@cgiar.org

Date limite pour répondre à cet appel: le 30 août 2011

General Terms of Reference – DRAFT

Ph.D./Masters Student or Post-doctoral Consultant Field Researcher

 

Project: “Chinese Trade & Investment in Africa: Assessing and Governing Trade-Offs to National Economies, Local Livelihoods and Forest Ecosystems”

 

Background

The Center for International Forestry Research (CIFOR) conducts scientific research dedicated to advancing human wellbeing, environmental conservation and equity through providing information that leads to more informed and equitable decision making about the use and management of forests in tropical countries. We are currently engaged in a research project to understand the effects of foreign trade and investment, especially from China, on African forest cover and quality and on forest-based livelihoods of local people. The project is funded by the German Federal Ministry of Economic Cooperation and Development (BMZ-GTZ-BEAF Contract No. 81121785).  In 2010, CIFOR conducted a series of scoping studies in Cameroon, DRC, Gabon, Mozambique, Zambia, and Zimbabwe, and based on the results of those studies we are preparing to conduct a set of more in-depth case studies of the implications of identified patterns of forest-related trade and investment for local livelihoods and forest conditions and sustainability in prioritized countries and focused on specific commodities, such as timber, minerals, and agricultural products.

We are currently seeking to engage 4 Africa-based Ph.D. or Master’s students, 2 in the Congo Basin and 2 in the Southern African region, whose own research interests are aligned with our project. Field work on ca. 8 cases will be conducted largely in 2012, and results are to be finalized in 2013. The cases will be researched in collaborative fashion, and will require 2-3 months each in the field, and are to be conducted in rotation, so that various CIFOR and partner organization project team members can be involved in more than one case study.

The general terms of reference for these positions are as follows (more specific TORs will be developed for individuals eventually engaged):

RESEARCH REQUIREMENTS

A. Description of business models and commodity chains

1. Identification and characterization of companies active in forestry or mining or agriculture in area of identified sites.

2. Key informant interviews in field sites and documentary research to describe corporate structures, business networks (Comparison of Chinese and non-Chinese models and chains)

3. Short descriptive reports on business models and commodity chains for each case, broken down by company.

B.  Assessment of social effects and perceptions of ecological impact

1. Key informant interviews to identify types of investment-related impacts of importance to different stakeholders – by node

2. Collection of data on economic benefits to society from the investment (e.g. jobs created, tax revenue paid to government, infrastructure development, social services)

3. Focus group discussions with local stakeholder groups directly affected by investments (e.g. those losing land, farmers adjusting land use practices, employees) – by node

4. Household surveys to systematically assess and quantify the local social, economic and ecological impacts as perceived by different stakeholder groups – by node

5. Short reports of societal impacts by case with qualitative and quantitative analyses

C. Assessment of ecological impacts of selected cases

 

1. Assessment of local ecological impacts through rapid ecological assessments

2. Assessment of land cover change and (where possible) tree-cover change through remote sensing analyses

3. Short reports of ecological impacts combining 1&2 by case

ORGANIZATIONAL REQUIREMENTS

 

Each incumbent is expected to:

  1. Participate in a 2-week coordination, methodology and field training workshop to be scheduled between September and December, 2011;
  1. Participate in field data collection for ca. 6 months in three phases in 2012;
  1. Produce reports between January and March 2013, or periodically throughout the project;

4. Participate in international conferences as required by project, and as opportunities arise; and

  1. Share results in 2-3 academic seminars.

QUALIFICATIONS OF CANDIDATES

 

Researchers will be Ph.D. students, Master’s students, or recently graduated post-doctoral researchers seeking work experience.  Two or three of the students engaged should be social scientists (anthropologists, geographers, economists, etc.) and the other one or two may be more specialized in forestry, environmental sciences, ecology. Experience with analysis of remote sensing/GIS data would be advantageous. A multidisciplinary background is highly desirable. Familiarity with social/ecological work in rural/forest environments in either the Congo Basin or the southern Miombo forests is required, as is fluent spoken and written French (for the Congo Basin) and English (for the southern region). At least one student should be fluent in Portuguese and familiar with Mozambique.

Researchers should be students or post-docs interested in using this opportunity to develop an aspect of their research, and it is expected that the doctoral supervisor be well-suited to advise and orient students. Researchers should be familiar with the work of CIFOR and in particular the China-Africa project (www.cifor.cgiar.org/China-Africa).

Researchers selected to work on this project should have an innate interest in the topic, and be self-motivated to work on the project because it is complementary to their ongoing work. They need to be available to work in several periods through Mid-2013 and able to function at a high level in rural/forest field environments, which includes preparation and organization of field stays. Researchers are expected to integrate well with local people and to use modest local resources while traveling to and staying in field locations. In the Congo Basin, travel within Gabon and/or Cameroon and/or the DRC is necessary. In the southern region, travel within Zambia and/or Mozambique and/or Zimbabwe is necessary.

AVAILABLE RESOURCES

 

A total of EUR15,000 is available for each researcher.

RESPONDING TO THIS CALL

Responding to this call

Interested candidates will provide:

1)      Curriculum Vitae

2)      A recent academic transcript

3)      A short proposal, not to exceed 2-3 pages, responding to and elaborating on the general outline and terms of this TOR. The proposal should be written by the candidate and should be very well written in English, French, or Portuguese to enable the selection committee’s to assess the candidate’s writing ability. The outline of the proposal is as follows:

  1. A short description of the candidate’s academic history and research experience, including field work (1 page maximum)
  2. A short description of the candidate’s current research interests and doctoral dissertation topic (1 pages maximum)
  3. A statement of interest explaining the importance of the project and why the candidate is interested in the topic, and what the candidate hopes to achieve by participating, both personally/professionally and in terms of addressing the goals of the project (1 page maximum)

 

Submission and Timeline

Please send all materials by email with the subject line China-Africa TOR to: lputzel@cgiar.org

Deadline for responding to this TOR: August 30, 2011

Advertisements

About Congo Research Network

The Congo Research Network (CRN) is a community of researchers working on DR Congo and its diaspora across the Humanities

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Archives

%d bloggers like this: